Documentaire radio : Marseille en images


Documentaire radiophonique
Espace 2 – Radio Suisse Romande
Février 2012

Rediffusions : Avril, Juillet 2012, Juin 2013.
Ecoutez l’émission -> Espace 2

Marseille est une ville de caractère, solaire, antique, généreuse, rude et rebelle. Elle est une ville où de nombreux réalisateurs y ont actionné leur caméra. Elle a inspiré beaucoup de films policiers et d’action mais aussi des films d’auteurs, en commençant par le populaire Marcel Pagnol auquel on aime repenser en descendant la Canebière ou en débouchant sur le Vieux Port. Marseille en images est un documentaire radiophonique sur les films tournés dans la citée phocéenne et sur les habitants de ces lieux de tournage.
Le documentaire nous fait découvrir Marseille dans un long travelling du sud au nord. Dans un premier plan, nous découvrons le quartier du Panier, situé près du vieux port, lieu de tournage de Bye Bye de Karim Dridi. Nous longeons ensuite le Grand Port Maritime avant de nous poser à l’Estaque, extrémité nord de la ville phocéenne et décor privilégié du réalisateur Robert Guédiguian.

Les personnages de Marseille en images sont, par ordre d’apparition :
Sofiane Mammeri, acteur, réalisateur au Panier.
Maurice Vinçon, directeur du théâtre de Lenche au Panier.
Jean-Pierre Daniel, ancien directeur du cinéma l’Alhambra, à Saint Henri, l’Estaque.
Ainsi que :
Les habitants du quartier du Panier : Jean-Pierre, Charles dit Loulou et Jacques.
Jaklin Agopian, du Grand Port Maritime.
Jacques, docker.

Musique : Groupe 5 Avenues avec Stéphane Cochini, chant et guitare.
Marseille en images : une production d’Espace 2 Radio Télévision Suisse Romande 2012
Auteure : Sandrine Jorand
Réalisateur : Marc Frochaux
Producteur : David Collin – Babylone

-> En public, au Panier

Si toute ville est un labyrinthe alors Marseille est la ville par excellence. Depuis plus de deux millénaires, dans le foisonnement de sa vie quotidienne, elle accumule et recommence tant d’histoires vraies, tisse par tant de trajets, de menus faits, de gestes, de bonheurs ou de drames, un réseau de destinés si inextricables, où comptent tant de lieux et d’instants, qu’elle défie la fiction.
Le réalisateur René Allio dans L’heure exquise.

This post is also available in: Anglais, Allemand